Escadron de Gendarmerie de la Charente

Escadron de gendarmerie de la Charente :

Date de formation : printemps 1793

Historique :

La Gendarmerie de la Charente qui figurait dans l’Armée des Sables-d’Olonne (mars), fut rassemblée dans une unité à cheval. Un détachement de gendarmes à cheval de la Charente, fort de 5 officiers et 22 hommes se trouvait dans les rangs de la division des Sables d’Olonnes (4 avril)1.

La Gendarmerie de la Charente continua de servir, incorporée dans la division Mieskowski, de l’Armée des Sables-d’Olonne (août 1793).

L’escadron était commandé par le capitaine Georges Nobreuil qui écrivit (fin août) :

« partis d’Olonne le 21 août, nous marchâmes toute la nuit pour nous rendre à la Roche, afin de tourner les rebelles au nombre de 1 000 bien retranchés. A la paroisse de Saint-André on a ouvert la fusillade, 15 ont mordu la poussière, nous sommes entrés à la Roche à 10 heures du matin ».

Les fatigues avaient fortement éprouvé le détachement, un grand nombre de gendarmes avaient dû rester aux Sables, atteints par les maladies. Ceux qui étaient encore dans les rangs s’illustrèrent à la Mothe-Achard (26 août), où la division Mieskowski livra un combat contre Charette :

« la gendarmerie chargea plusieurs fois sous le feu de l’ennemi protégé par des haies, mais il fallut malgré tout à cause de la fuite d’une partie de la colonne, battre en retraite »2.

Les gendarmes charentais combattirent encore à la bataille de Saint-Fulgent (septembre 1793), dans une attaque de nuit menée par Charette et Joly contre la division Mieskowski. Les Bleus furent battus après un combat extrêmement meurtrier, où ils furent décimés, un lieutenant des gendarmes de Charente dit :

« qu’il accuse des pertes sérieuses et incrimine un certain nombre de volontaires qui abandonnent l’armée pour se livrer au viol, au pillage et à l’incendie »3.

sehri

Article de Laurent Brayard

1 Chassin, Études documentaires sur la Révolution Française, La Vendée Patriote, tome 1.

2 P. Boissonnade, Histoire des volontaires de la Charente pendant la Révolution, 1791-1794, Angoulême 1890, p. 220.

3 P. Boissonnade, Histoire des volontaires de la Charente pendant la Révolution, 1791-1794, Angoulême 1890, p. 223.

Publicités