5e bataillon des Basses-Alpes

bataillon-de-volontaires-nationaux

5ème bataillon des Basses Alpes :

 

Date de formation : Selon Belhomme, il fut formé le 28 septembre 1793[1].

Historique :

1793 :

Sa 1ère compagnie se trouvait le 11 décembre, dans l’armée du siège de Toulon. Elle se trouvait à Bandol forte de 79 hommes et 3 officiers. Le 11 décembre, le reste du bataillon était à l’armée qui assiégea la ville de Toulon, aile gauche. Il se composait de 412 soldats et de 26 officiers.

1796 :

Le 5 janvier, il se trouvait à l’armée d’Italie du général Masséna, avec un effectif de 125 hommes[2].

Embrigadement/amalgame :

1ère formation :

Néant.

2ème formation :

D’après Belhomme, le 11ème bataillon de l’Ain et le 5ème bataillon des Basses-Alpes furent versés dans la 22ème demi-brigade légère de seconde formation à Trente, le 23 novembre 1796.

Document :

Soldats du 5ème bataillon des Basses-Alpes inhumés au cimetière de Cuges près de Toulon :

http://p.lanet.free.fr/CUGES/cimetiere.html

Audibert, natif de Valdet, volontaire,

Pierre Besnard, natif de Liste, volontaire,

Dominique David, natif d’Eurte, volontaire,

Joseph Fenelon, natif de Saint-Siphorien, volontaire,

Sébastien Latif, natif de Saint-Sébastien, volontaire,

Gaspard Ramusa, natif de Seyne, fusilier,

Joseph Raymond, natif de Cuers, volontaire.

Article de Laurent B.

sehri

[1] Belhomme, Histoire de l’Infanterie en France, tome 3 et 4.

[2] Ordre de bataille de la collection Nafzinger du 5 janvier 1796, armée d’Italie.

Publicités