4e bataillon de l’Ardèche

bataillon-de-volontaires-nationaux

4ème bataillon de l’Ardèche :

 

Date de formation : Il fut formé le 14 février 1793.

Historique :

1793 :

Il se trouvait le 11 décembre à l’armée de Toulon, aile gauche. Il était fort de 752 hommes.

1794 :

Le 19 avril, le bataillon servait à l’armée des Pyrénées-Orientales dans les cantonnements éloignés à Frontignac[1].

1796 :

Le 5 janvier, il se trouvait à l’armée d’Italie du général Masséna, avec un effectif de 290 hommes[2].

Embrigadement/amalgame :

1ère formation :

Toujours d’après Belhomme, ce bataillon fut amalgamé en 1ère formation, le 31 mars 1794, à la Turbie (armée d’Italie), dans la 19ème demi-brigade de Bataille. Cependant ce même auteur indique également qu’il fut amalgamé dans la 211ème de bataille :

La 211ème demi-brigade de bataille se composait du 2ème bataillon de la Haute-Loire, du 4ème de l’Ardèche et du 5ème de la Corrèze. Belhomme indique qu’elle fut formée à Bellegarde le 30 décembre 1795, en 1794 selon Louis Susane.

2ème formation :

Elle devint à l’armée d’Italie, la 18ème demi-brigade légère[3] selon Belhomme, mais il s’agit bien de la 18ème demi-brigade de ligne.

État-major :

Lieutenant-colonel Louis-Gabriel Suchet futur maréchal d’Empire.

Article de Laurent B.

sehri

[1] Chuquet, Dugommier.

[2] Ordre de bataille de la collection Nafzinger du 5 janvier 1796, armée d’Italie.

[3] 18ème demi-brigade de ligne si l’on en croit Louis Susane, déjà cité, tome 1, page 372.

Publicités