Aisne

bataillon-de-volontaires-nationaux

Les bataillons de l’Aisne :

 

Levée de 1791 :

1er bataillon de l’Aisne, formé le 26 août 1791,

2e bataillon de l’Aisne, formé le 27 ou 28 août 1791,

3e bataillon de l’Aisne, formé le 28 ou 30 août 1791.

Levée de 1792 :

4e bataillon de l’Aisne ou de Vervins, formé le 18 ou 29 août 1792,

5e bataillon de l’Aisne ou 2e bataillon de Château-Thierry, formé le 19 août 1792,

6e bataillon de l’Aisne, formé le 8 septembre 1792,

8e bataillon de Soissons (ou de l’Aisne ?), formé peut-être en 1792.

Levée des 300 000 hommes et Vendée :

Bataillon des chasseurs de Saint-Quentin ou des Chasseurs de l’Aisne, formé le 5 mars 1793,

Bataillon de grenadiers de l’Aisne ou 8e bataillon de la Formation d’Orléans, formé le 22 mai 1793.

Levée en masse août 1793 :

En septembre 1793, les bataillons issus de la levée en masse et dénommés bataillons de réquisition étaient prévus pour aller remplacer les troupes de garnisons et ainsi libérer les forces nécessaires pour combattre sur toutes les frontières et sur tous les fronts intérieurs (Vendée, Normandie, Toulon, Lyon, le Midi). Le département de l’Aisne était censé fournir six bataillons de réquisitionnaires destinés à l’armée du Nord. Les districts étaient ceux de Laon, Chauny, Château-Thierry, Saint-Quentin, Soissons et Vervins.

1er bataillon de réquisition du district de Laon,

1er bataillon de réquisition du district de Chauny,

1er bataillon de réquisition du district de Château-Thierry,

1er bataillon de réquisition du district de Saint-Quentin,

1er bataillon de réquisition du district de Soissons, sans doute le 6e bataillon de Soissons,

1er bataillon de réquisition du district de Vervins.

Levée des bataillons auxiliaires de 1799 :

1er bataillon auxiliaire de l’Aisne,

2e bataillon auxiliaire de l’Aisne.

Autres unités de l’Aisne :

Compagnies de grenadiers de l’Aisne (au nombre de sept minimum), formées en 1792 et 1793 ( ?),

Compagnie franche de Chauny, formée en juillet 1792,

Compagnie des grenadiers et chasseurs de Saint-Quentin, formée en juillet 1792.

A noter aussi :

 

Que 375 réquisitionnaires de l’Aisne, l’Eure, l’Oise, la Seine-et-Oise sont versés dans le 7e bataillon de Paris dit du Théâtre-Français entre le 18 avril et le 10 juillet 1793[1].

Article de Laurent B.

sehri

[1] Chassin et Hennet, Les volontaires nationaux pendant la Révolution, p. 616.

Publicités