1er bataillon auxiliaire de l’Aude

1er bataillon auxiliaire de l’Aude :

 

Formation : 1799

Historique :

Le 1er thermidor an VII, le bataillon fut versé dans la 76e demi-brigade de ligne. Toutefois l’Etat militaire de la République française en l’an douze indique qu’il le fut dans la 33e demi-brigade de ligne[1].

 

Portrait :

André-Louis Jolly, né le 17 décembre 1764 à Versailles. Sergent au 5e régiment de chasseurs à cheval du 7 avril 1781 au 30 novembre 1786. Capitaine au 1er bataillon du Finistère (23 octobre 1791). Chef de bataillon au 9e bataillon de sapeurs, devenu 4e bataillon du Morbihan (6 brumaire an IV). Chef de bataillon auxiliaire à l’organisation de la 36e demi-brigade de ligne (6 brumaire an IV). Chef de bataillon titulaire (24 ventôse an VI). Chef de bataillon au 1er bataillon auxiliaire de l’Aude (1799). Incorporé avec son unité dans la 76e demi-brigade de ligne (1er thermidor an VII). Nommé commandant de la place de Bâle (3 floréal an VIII). Nommé commandant de l’île de Tatihou (1er floréal an IX). Nommé commandant de la citadelle de Lille (22 prairial an XII). Nommé commandant du château de Gand (20 octobre 1807). Capitaine de la cavalerie de réserve du département de l’Escaut (24 juillet 1811). Chef de bataillon au 128e de ligne (28 juin 1813). Major en second au 152e de ligne (10 mars 1814). Campagne à l’armée du Nord entre 1792 et 1797. Campagne de Sambre-et-Meuse (1798), campagne d’Helvétie (1799), à l’armée du Rhin (1800 et 1801). Campagne de 1814 puis à la 5e division militaire[2].

Notes de Laurent B.

sehri

[1] Champeaux, Etat militaire de la République française pour l’an douze, dédié au Premier Consul d’après son autorisation, 4e partie, p. 150.

[2] Historique du 152e d’infanterie, 1893, p. 191.

Publicités