6e autre bataillon de la Côte d’Or ou 1er bataillon de grenadiers

bataillon-de-volontaires-nationaux

1er bataillon des grenadiers de la Côte d’Or ou 6ème autre bataillon de la Côte d’Or :

Date de formation : Selon Belhomme, il fut formé le 1er septembre 1792. Ses cadres semblent avoir été élus le 5 septembre.

Historique :

1793 :

Le bataillon fut envoyé à l’Armée du Nord, où il servit de 1792 à 1793. Il était en garnison à Mons (dès janvier 1793 et également le 1er mars 1793)1. Il passa à Valenciennes, où il participa à la défense de la ville (mai à juillet).

Portrait :

Henri-François Lambert, né à Haraucourt en Meurthe-et-Moselle en 1760. S’engagea volontaire au régiment ci-devant d’Artois (1780), caporal (1784), fourrier (1785), il fut congédié (1788). Nous le retrouvons, lieutenant-colonel en second du 1er bataillon des grenadiers de la Côte d’Or (septembre 1792), lieutenant-colonel du bataillon (12 avril 1793), il prit part à la défense de la place de Valenciennes (mai à juillet). Il fut nommé général de brigade à l’Armée du Rhin (janvier 1794), et servit dans la 2ème division de Gouvion Saint-Cyr. Il se trouvait à la bataille de Trippstadt (13 juillet), et passa à l’Armée de Rhin-et-Moselle (1795), 5ème division de Beaupuy, puis Férino. Il commanda ensuite une brigade à la 7ème division de Duhesme, et participa au combat d’Oggersheim (14 juin 1796). Il passa à la 8ème division de Taponnier, et combattit encore à Ettlingen (9 juillet), et à Neresheim (11 août). Il fut frappé d’un boulet de canon devant Neustadt (7 septembre 1796), qui le tua sur le coup2.

sehri

Notice de Laurent Brayard

1 Journal Militaire de 1793.

2 Georges Six, Dictionnaire des Généraux.

Publicités