1er bataillon de grenadiers de l’Ardèche

bataillon-de-volontaires-nationaux

1er bataillon des grenadiers de l’Ardèche :

 

Date de formation : 25 août ou 12 septembre 1792

Formation :

Le bataillon fut formé un peu plus tardivement que les deux premiers bataillons de l’Ardèche. Il fut formé le 12 septembre 1792[1] à Aubenas et Tournon. Cependant selon Belhomme, il fut formé le 25 août 1792.

Historique :

1793 :

Au début de 1793, il se trouvait à Phalsbourg. Le bataillon fut définitivement formé en guerre dans la place de Mayence à l’armée du Rhin. Henri Vaschalde indique qu’il s’y distingua par sa bravoure et sa discipline. Il participa à l’héroïque défense de la ville de Mayence et il fut englobé lors de la capitulation dans la promesse de ne pas servir contre les coalisés avant une année. Il fut envoyé en Vendée.

Embrigadement/amalgame :

1ère formation :

La demi-brigade dite de l’Ardèche fut formée à Bayonne, le 18 avril 1795, selon Belhomme, le 7 avril 1795 selon Louis Susanne. Elle se composait du 1er bataillon de l’Ardèche, du 6ème du Gers et du 6ème du Lot.

2ème formation :

La demi-brigade de l’Ardèche fut versée en seconde formation dans les rangs de la 28ème demi-brigade légère.

État-major :

L’élection des officiers par les volontaires donna l’organisation suivante :

Pierre-Joseph Voutier Lieutenant-colonel 1er bataillon des grenadiers de l’Ardèche
Jean-Louis Sonier Lieutenant-colonel en second Etat-major
Jean-Baptiste-Nicolas Molière Quartier-maître Idem
Claude Barré Chirurgien-major Idem
Pierre Ratier[2] Adjudant-major Idem
Jean-Louis Colognac Capitaine 1ère compagnie
Antoine André Lieutenant Idem
Augustin Imbert Sous-lieutenant Idem
Antoine Volle Capitaine 2ème compagnie
Vincent Pinet Lieutenant Idem
Paul Jullien Sous-lieutenant Idem
Pierre Fournier Capitaine 3ème compagnie
Victor-Pierre Chazel Lieutenant Idem
Jean-Jacques-Alexis Mazet Sous-lieutenant Idem
Joseph-Paul Pagès Capitaine 4ème compagnie
Jean-François Saut Lieutenant Idem
André Bolze Sous-lieutenant Idem
Baptiste Fayolle Capitaine 5ème compagnie
Pierre Champetier Lieutenant Idem
André Silhol Sous-lieutenant Idem
Marc-Antoine Chevalier Capitaine 6ème compagnie
Joseph Toulouse Lieutenant Idem
Jacques Villard Sous-lieutenant Idem
Jacques Journeil Capitaine 7ème compagnie
Jean Molière Lieutenant Idem
Joseph Courty Sous-lieutenant Idem
Gay Laprade[3] Capitaine 8ème compagnie
Simon Maurin[4] Lieutenant Idem
Jacques Delaigue[5] Sous-lieutenant Idem
Jean Vignal[6] Sous-Lieutenant Idem
Jean-Pierre Brunel[7] Sergent ?
Louis Rigaud[8] Sergent ?
Jacques Fezay[9] Caporal ?
Louis Reymondon[10] Caporal ?

Article de Laurent B.

sehri

[1] Le journal de l’an VII indique sa formation au 12 octobre 1792 en opposition avec les travaux d’Henri Vaschalde.

[2] Le tableau cite tout à la fin un autre adjudant-major, Joseph-Marie-Alexandre Fournier-Dupré.

[3] Originaire d’Aubenas district du Coiron.

[4] Originaire de Lavoulte, district du Coiron.

[5] Il est remplacé par Jean Vignal. Originaire d’Antraigues, district du Coiron.

[6] D’abord Sergent-major, il remplace Jacques Delaigue pour une raison inconnue et à une date inconnue.

[7] Originaire de Lavoulte.

[8] Originaire de Saint-Andéol-de-Berg.

[9] Originaire de Vals.

[10] Originaire de Charmes.

Publicités