Garde nationale des Bouches-du-Rhône

gardes-nationales-en-vendee

Garde nationale du département des Bouches-du-Rhône :

Les Bouches-du-Rhône de par la proximité du front de l’armée d’Italie et des Alpes, réquisitionna des unités de gardes nationaux qui servirent aux armées activement (ou à l’arrière immédiat du front des opérations). Nous avons retrouvé la trace des unités ou détachements suivants.

Garde Nationale d’Aubagne :

Un détachement de gardes nationaux d’Aubagne se trouvait le 11 décembre 1793, au siège de Toulon. Il servait à l’aile gauche du dispositif, fort de 254 hommes et 17 officiers.

Garde Nationale d’Arles :

Un détachement de gardes nationaux d’Arles se trouvait le 11 décembre 1793, au siège de Toulon, aile gauche de l’armée. Il était fort de 102 hommes et 6 officiers (une compagnie environ).

Garde Nationale d’Aix-en-Provence :

Une lettre des représentants en mission Dumaz et Réal du 9 floréal an III exposa la situation du 20ème régiment de dragons qui se trouvait alors à Tarascon :

« A Aix, le dépôt du 20ème régiment de dragons y sera conservé à cause de l’établissement de ses ouvriers. Les représentants du Peuple ont fait distribuer, sur la demande de la municipalité 800 vieux fusils aux bons citoyens de la commune nouvellement organisés en garde nationale, un détachement de 200 chevaux du 25ème régiment de chasseurs y restera en garnison ».

 

Détachement des grenadiers du Lubéron :

Un détachement de grenadiers du Lubéron (unité inconnue, probablement de la garde nationale) se trouvait le 11 décembre 1793, à l’armée du siège de Toulon, servant à l’aile gauche. Il était fort de 30 hommes et 3 officiers.

 

Article de Laurent B. et Didier Davin

sehri

Publicités