1er bataillon des grenadiers des Bouches-du-Rhône

bataillon-de-volontaires-nationaux

1er bataillon de grenadiers des Bouches-du-Rhône :

 

Date de formation : Selon Belhomme[1], il fut formé le 30 septembre ou le 3 octobre 1792.

Historique :

1792 :

Il fit partie de la levée de 6 000 hommes décrétée par le département pour renforcer l’armée du Midi des généraux d’Anselme et Montesquiou.

1793 :

Il semble se trouver à Toulon en janvier, comme l’indique le journal militaire de 1793.

1794 :

En novembre, le bataillon faisait partie de la division Augereau, brigade Beaufort avec la 39ème demi-brigade de bataille, le 2ème de Haute-Garonne, le 1er des grenadiers des Bouches-du-Rhône, le 4ème de l’Aude, le 5ème du Lot, le 1er des Hautes-Alpes et le 1er bataillon des Vengeurs[2].

Embrigadement/amalgame :

2e formation :

Selon Belhomme la 2ème demi-brigade provisoire fut formée le 14 juillet 1795, à Perpignan. Elle se composait des 1er et 2ème bataillons de grenadiers des Bouches-du-Rhône et du bataillon des grenadiers du Gard. Elle fut versée dans les rangs des 35e et 57e demi-brigades de ligne et de la 12e demi-brigade légère de seconde formation[3].

Article de Laurent B.

sehri

[1] Belhomme, Histoire de l’Infanterie en France, tome 3 et 4.

[2] Chuquet, Dugommier.

[3] Champeaux, Etat militaire de la République française pour l’an douze, dédié au Premier Consul d’après son autorisation, 4e partie, p. 150.

Publicités