Autres unités et compagnies des Côtes-du-Nord

compagnies-franches

2e compagnie de Saint-Brieuc, dite de Quintin :

Date de formation : 24 août 1791.

Formation :

Le bataillon avait pour noyau la 2e compagnie des volontaires de Saint-Brieuc, dite de Quintin, qui fut formée dès le 24 août 1791. Cependant, après l’organisation du bataillon, elle resta en excédent et indépendante1.

Historique :

Elle pourrait avoir un rapport avec la 1er compagnie des Côtes-du-Nord qui fut amalgamée en 1796.

sehri

Compagnie franche de Dinan :

Date de formation : Elle fut formée en janvier ou février 17932.

Formation :

En théorie forte d’une centaine d’hommes.

Historique :

Elle fut versée le 6 décembre 1793 dans la demi-brigade Étrangère. Cette incorporation fut sans doute plus officielle qu’effectivement dans la guerre cloisonnée et tout à fait spéciale que menait la République dans les terres de l’Ouest. Elle servit indépendamment et se trouva ensuite amalgamée en deuxième formation.

Embrigadement/amalgame :

1ère formation :

Néant.

2ème formation :

D’après Belhomme, le 2ème bataillon de la 151ème demi-brigade de bataille, le 6ème ter bataillon de Paris, le 9ème bis bataillon de Paris, la compagnie des grenadiers des Côtes du Nord, les compagnies franches de Dinan et de Saint-Brieuc furent versés le 30 novembre 1796, à Saint-Brieuc, dans la 6ème demi-brigade légère de seconde formation.

sehri

Compagnie franche de Saint-Brieuc :

Date de formation : elle fut formée en janvier ou février 17933.

Formation :

En théorie forte d’une centaine d’hommes.

Embrigadement/amalgame :

1ère formation :

Néant.

2ème formation :

D’après Belhomme, le 2ème bataillon de la 151ème demi-brigade de bataille, le 6ème ter bataillon de Paris, le 9ème bis bataillon de Paris, la compagnie des grenadiers des Côtes du Nord, les compagnies franches de Dinan et de Saint-Brieuc furent versés le 30 novembre 1796, à Saint-Brieuc, dans la 6ème demi-brigade légère de seconde formation.

sehri

Compagnie franche de Guingamp :

Date de formation : elle fut formée en janvier ou février 17934.

Formation :

En théorie elle était forte d’une centaine d’hommes.

Historique :

1795 :

La compagnie fut versée dans les rangs du 2ème bataillon de chasseurs réunis de l’Armée de l’Ouest (5 novembre). L’opération eut lieu à Challans, le bataillon se composait également de la compagnie des chasseurs bons tireurs de l’Oise et de la Somme, des compagnies franches d’Évreux, du Finistère, de Saintes, de Saint-Jean-d’Angély et du bataillon des chasseurs de la Charente.

sehri

Compagnie franche de Lamballe :

Date de formation : elle fut formée au mois de mars ou d’avril 17935.

Formation :

Elle comptait en théorie 100 hommes.

Embrigadement/amalgame :

1ère formation :

Néant.

2ème formation :

D’après Belhomme, le 1er bataillon de chasseurs réunis, les compagnies franches de Lamballe et de Saint-Palais furent incorporés à Huningue, dans la 3ème demi-brigade légère de seconde formation (16 novembre 1796).

Notes de Laurent Brayard et dessin de Didier Davin, divers compagnies et compagnies franches de l’armée révolutionnaire

sehri

1 Commandant Dumont, Les bataillons de volontaires de 1791, p. 81.

2 Belhomme, Histoire de l’Infanterie en France, tomes 3 et 4.

3 Belhomme, Histoire de l’Infanterie en France, tomes 3 et 4.

4 Belhomme, Histoire de l’Infanterie en France, tomes 3 et 4.

5 Belhomme, Histoire de l’Infanterie en France, tomes 3 et 4.

Publicités