1er bataillon auxiliaire de l’Allier

1er bataillon auxiliaire de l’Allier :

 

Date de formation : 1799.

 

Historique :

 

Il fut versé dans les rangs de la 37ème demi-brigade de ligne en 1800.

Portraits :

 

Adrien Bourdon, originaire d’Aubervilliers, canonnier dans l’artillerie des Colonies (1777 e-1785), s’enrôla à 32 ans au 8e bataillon de Paris, sergent (21 septembre 1792), passa à la 131e demi-brigade de bataille (1794), puis à la 1ère demi-brigade de ligne, démissionnaire (1799), lieutenant au 1er bataillon auxiliaire de l’Allier, réformé de la 37e demi-brigade de ligne (1800), retraité (1811), admis aux Invalides (1831), il mourut en 1832.

 

Joseph-Mathieu Heurtematte, originaire d’Evreux, caporal dans la Garde nationale Parisienne (1790), s’enrôla à 24 ans dans le 4ème bataillon de Paris, sous-lieutenant (3 septembre 1792), démissionnaire de la 102ème demi-brigade de ligne (1796), mais nous le retrouvons sous-lieutenant au 1er bataillon auxiliaire de l’Allier (1799), passa à la 37ème demi-brigade de ligne (1800), lieutenant au 82ème régiment d’infanterie (1803). Nommé capitaine par le capitaine général de la Martinique (1808), fait prisonnier par les Anglais, il resta en captivité de 1809 à 1812, puis il fut placé au 141ème régiment d’infanterie (1813). Il se retira du service en 1814[1].

Denis-Louis Zendre, originaire de Courbevoie, soldat puis caporal au régiment de Diesbach (1778-1793), soldat puis caporal au régiment ci-devant de la Guadeloupe (1788-1791). S’enrôla à 32 ans, au 8e bataillon de Paris, sergent (21 septembre 1792), sous-lieutenant (25 novembre), lieutenant de grenadiers (8 mars 1793), quartier-maître trésorier (18 avril). Passa à la 131e demi-brigade de bataille (1794), licencié (1796), lieutenant au 1er bataillon auxiliaire de l’Allier (1799), passa à la 37e demi-brigade de ligne (1800), capitaine au bataillon détaché de la Martinique (1802).

Notes de Laurent B.

sehri

[1] Chassin et Hennet, Les volontaires nationaux pendant la Révolution, p. 465.

Publicités