Grenadiers, chasseurs et volontaires des Côtes-du-Nord

bataillon-de-volontaires-nationaux

Compagnie des grenadiers des Côtes-du-Nord :

Date de formation : 20 août 1792-6 mars 17931.

Formation :

Elles furent formées à partir du 20 août 1792, jusqu’au 6 mars 1793. Elles étaient composées de gardes nationaux, 1ère, 2e et 3e compagnies de grenadiers (cette dernière du Trégor).

Historique :

1792 :

Elles furent réunies à Saint-Brieuc (20 août), utilisées pour des opérations de maintien de l’ordre dans la région de Loudéac et dans le Trégor. La 2e compagnie cantonna dans cette dernière région (septembre).

1793 :

Elles ne furent officiellement acceptées au service par les autorités militaires que le 6 février. La situation dans les départements de l’Ouest les fixèrent durablement dans la région, notamment et surtout après l’insurrection vendéenne. La 2e compagnie se trouvait à la garde de l’île de Bréhat dans le département des Côtes du Nord (première quinzaine de mars), escortant bientôt 250 réquisitionnaires de la région de Guigamp vers Nantes (30 juin). La 3e compagnie fit un passage dans l’île de Bréhat (août).

1794 :

La 1ère compagnie était en garnison à Lorient (1794 et 1795).

1795 :

La 2e compagnie se trouvait à Varadès, à une douzaine de kilomètres d’Ancenis (23 septembre).

Embrigadement/amalgame :

1ère formation :

Néant.

2ème formation :

D’après Belhomme, le 2ème bataillon de la 151ème demi-brigade de bataille, le 6ème ter bataillon de Paris, le 9ème bis bataillon de Paris, la compagnie des grenadiers des Côtes du Nord, les compagnies franches de Dinan et de Saint-Brieuc furent versés à Saint-Brieuc dans la 6ème demi-brigade légère de seconde formation (30 novembre 1796). Champeaux confirme l’unité2.

sehri

Les trois compagnies de chasseurs des Côtes-du-Nord :

Date de formation : selon Belhomme, elles furent formées à la fin de l’année 17933.

Formation :

Elles comptaient un effectif théorique de 100 hommes.

Historique :

1794 :

Elles furent versées à Nantes dans un des 17ème bis bataillon de chasseurs (23 mars).

sehri

1ère compagnie des Côtes-du-Nord :

Date de formation : inconnue.

Formation :

Il pourrait bien s’agir de la même compagnie que la 2e compagnie de Saint-Brieuc, dite de Quintin qui fut formée en août 1791.

Embrigadement/amalgame :

1ère formation :

Néant

2ème formation :

Elle fut versée dans la 6e demi-brigade légère de seconde formation, à Dinan, le 20 décembre 1796, comme l’indique le procès-verbal de formation de la demi-brigade publié par Chassin et Hennet4. Ce document indique sa formation le 20 décembre 1796, en présence du commissaire des guerres Félix Bouaissier, 2e subdivision de la 12e division militaire, dans la place de Dinan, du général de brigade Romand chargé de l’organisation de la demi-brigade. La 6e demi-brigade légère fut composée à cette date, du 2e bataillon de la 19e brigade, du 6e de Paris pour la Vendée, du 9e de Paris dit de Saint-Laurent, de la 2e compagnie des chasseurs de l’Eure, dite d’Évreux et de la 1ère compagnie des Côtes-du-Nord.

Notes de Laurent Brayard

sehri

1 Jean Guerniou, Historique des bataillons de volontaires des côtes du Nord et du Finistère pendant la Révolution, 1791-1798, p. 13.

2 Champeaux, État militaire de la République française en l’an douze, 4e partie, p. 166.

3 Belhomme, Histoire de l’Infanterie en France, tomes 3 et 4.

4 Chassin et Hennet dans leur ouvrage sur les volontaires de Paris, tome II, à la page 44.

Publicités