2e bataillon des Hautes-Alpes

bataillon-de-volontaires-nationaux

2ème bataillon des Hautes-Alpes :

Date de formation : selon Belhomme, il fut formé le 28 novembre 17911. Information confirmée par Didier Davin, avec pour date officielle de formation le 9 octobre 1791, organisation ratifiée et finalisée fin novembre2.

Historique :

1792 :

Il se trouvait au mois de mai, au camp de Lyon, dans les rangs de l’armée du Midi3. Il fut par la suite envoyé à l’armée du Nord, servant à la bataille de Jemappes4.

1793 :

En janvier, il servait à l’armée du général Dumouriez. Le 1er mars, il faisait partie des troupes de la division du général Harville, armée de Belgique, ligne de droite. Il était fort de 505 hommes. Il semble qu’il fut envoyé en renfort en Vendée.

Embrigadement/amalgame :

1ère formation :

La 171ème demi-brigade de bataille fut formée le 31 décembre 1794, selon Belhomme et Susane. Elle se composait du 1er bataillon du 94ème, du 2ème de la Marne et du 2ème des Hautes-Alpes.

2ème formation :

La 171ème de bataille devint à l’armée des Côtes de l’Océan, la 94ème demi-brigade de ligne.

État des cadres à la formation, revue du 28 novembre 17915 :

Lieutenant-colonel Alexis Martin dit Saint-Martin de Luxeuil, 69 ans, chevalier de Saint-Louis,

Lieutenant-colonel en second Pierre-Arnoux Meyer, de Gap, 29 ans,

Quartier-maître trésorier Jean-Guillaume Ducros, de Gap, 27 ans,

Adjudant-major non connu,

Adjudant sous-officier Denis Guyard, de Beaune en Côte d’Or, 25 ans,

Chirurgien-major Joseph-Paul Reynoard, de Gap, 36 ans.

Compagnie de grenadiers :

Capitaine Étienne-Grégoire De Cazeneuve de Gap, 25 ans, lieutenant Jean-Étienne-Laurans Subé-Blanc de Gap, 28 ans, sous-lieutenant Jean-Antoine Morgant-Duclos de Saint-André-de-Rosans, 19 ans.

1ère compagnie : de La Bâtie-Neuve

Capitaine Jean-François Provensal, d’Ancelle, 23 ans, lieutenant François-Hippolyte Davin de La Bâtie-Neuve, 19 ans, sous-lieutenant Joseph-Bernard Vernis de Jarjaye, 36 ans.

2ème compagnie : de Gap

Capitaine Joseph Blanc de Gap, 43 ans, lieutenant Tigide-Arcy-Dominique Marchon de Gap, 23 ans, sous-lieutenant Pierre-Jean-Arcy Rochas de Gap, 21 ans.

3ème compagnie : de Veyne

Capitaine Hugues-Jean-Barthélemy Lesbros de Veyne, 22 ans, lieutenant Michel Cousin de Veyne, 40 ans, sous-lieutenant Pierre Boissereng de Veyne, 24 ans.

4ème compagnie : de La Roche

Capitaine Joseph Serres de La Roche-des-Arnauds, 30 ans, lieutenant Joseph-Laurent Chaix de La Roche-des-Arnauds, 23 ans, sous-lieutenant Antoine-Pierre-Marie Chevalier de Manteyer, 21 ans.

5ème compagnie : de Saint-Bonnet

Capitaine Mathieu Pauroy de Saint-Bonnet, 38 ans, lieutenant Vincent-Pierre-Joseph Bellue de Saint-Bonnet, 22 ans, sous-lieutenant Jean-Jacques Gerboud de Saint-Bonnet, 23 ans.

6ème compagnie : de Serres et Tallard

Capitaine Nicolas Gabriel de Serres, 60 ans, lieutenant Hippolyte-Jacques Brun de Grenoble, 21 ans, sous-lieutenant Pierre-Antoine Ebrard de Tallard, 57 ans.

7ème compagnie : de La Saulce

Capitaine Charles-François-Hippolyte Bertrand de Buis-les-Baronnies dans la Drôme, 27 ans, lieutenant Joseph Combe de Sigoyer, 25 ans, sous-lieutenant Joseph Ricard de Sigoyer, 25 ans.

8ème compagnie : de Saint-André et Montmorin

Capitaine François Rolland de Rosans, 48 ans, lieutenant Jean-Pierre Bonnet de Rosans, 38 ans, sous-lieutenant François Chauvet de Montjay, 24 ans.

État des cadres au moment de l’amalgame6 :

Chef de bataillon Joseph Blanc, capitaine de la 2ème compagnie en 1791.

Quartier-maître trésorier non connu,

Adjudant-major Denis Guyard, adjudant sous-officier en 1791.

Chirurgien-major Joseph-Paul Reynoard, déjà à ce poste en 1791.

Adjudant sous-officier non connu.

Compagnie de grenadiers :

Capitaine Etienne-Grégoire Cazeneuve (déjà à ce poste en 1791), lieutenant Jean-Antoine Morgant (sous-lieutenant dans la compagnie en 1791), sous-lieutenant H. Jullien.

1ère compagnie :

Capitaine Jean-François Provensal (déjà ce poste en 1791), lieutenant François Hippolyte Davin (déjà à ce poste en 1791), sous-lieutenant C. A. Picard.

2ème compagnie :

Capitaine Vincent-Pierre-Joseph Bellue (lieutenant à la 5ème compagnie en 1791), lieutenant J. Michel, sous-lieutenant J. Chabre.

3ème compagnie :

Capitaine Hugues-Jean-Barthélémy Lesbros (déjà à ce poste en 1791), lieutenance vacante, sous-lieutenant F. Bourbousse.

4ème compagnie :

Capitaine Joseph-Laurent Chaix (Lieutenant dans cette compagnie en 1791), lieutenant Antoine-Pierre-Marie Chevalier (sous-lieutenant dans cette compagnie en 1791), sous-lieutenant A. F. Meyer.

5ème compagnie :

Capitaine Mathieu Pauroy (déjà à ce poste en 1791), lieutenant J. Suron, sous-lieutenant J. Dupuis.

6ème compagnie :

Capitaine Pierre-Antoine Ebrard (sous-lieutenant dans cette compagnie en 1791), lieutenant P. Lagier, sous-lieutenant G. J. Merlier.

7ème compagnie :

Capitaine Charles-François-Hippolyte Bernard (déjà à ce poste en 1791), lieutenant Joseph Combe (déjà à ce poste en 1791), sous-lieutenance vacante.

8ème compagnie :

Capitaine Jean-Étienne-Laurans Subé-Blanc (lieutenant dans la compagnie de grenadiers en 1791), lieutenant François Chauvet (sous-lieutenant dans la compagnie en 1791), sous-lieutenant B. F. Valentin.

Article de Laurent Brayard et Didier Davin

sehri

1 Belhomme, Histoire de l’Infanterie en France, tomes 3 et 4.

2 Didier Davin citant une lettre des représentants du directoire du département des Hautes-Alpes, au sujet de la fourniture des volontaires dudit département, le 1er février 1795.

3 Journal militaire de 1792, p. 432.

4 Didier Davin citant une lettre des représentants du directoire du département des Hautes-Alpes, au sujet de la fourniture des volontaires dudit département, le 1er février 1795.

5 Commandant Dumont, Les bataillons de volontaires nationaux, p. 24.

6 Commandant Dumont, Les bataillons de volontaires nationaux, p. 25.

Publicités