5e bataillon de l’Ardèche

bataillon-de-volontaires-nationaux

5ème bataillon de l’Ardèche :

 

Date de formation : Selon Belhomme, il fut formé le 18 février 1793[1]. Didier Davin indique la date du 12 frimaire an 2 (2 décembre 1793), à Aubenas. Dans ce cas il s’agit d’un bataillon formé pour la levée en masse d’août 1793.

Historique :

 1794 :

Le 22 nivôse an II, le 5ème bataillon de l’Ardèche fut versé dans les rangs de la Légion Helvienne, organisée par le représentant du Peuple Boisset à Montpellier.

En novembre, le bataillon faisait partie de l’armée des Pyrénées-Orientales, brigade Chabert avec le bataillon des Braconniers-Montagnards, le 2ème des Côtes-Maritimes, le 9ème de l’Aude, le 6ème de l’Hérault, et le 4ème de l’Ariège[2].

Embrigadement/amalgame :

1ère formation :

La 5ème demi-brigade provisoire fut formée selon Belhomme, le 10 juillet 1795, au camp de l’Union. Elle se composait du 1er bataillon du Mont-Blanc, du 5ème bataillon de l’Ardèche et du bataillon des grenadiers des Basses-Alpes.

2ème formation :

Elle fut versée dans les rangs de 18e demi-brigade de ligne en seconde formation[3].

Article de Laurent B. et Didier Davin

sehri

[1] Belhomme, Histoire de l’infanterie en France, Tome 4.

[2] Chuquet, Dugommier.

[3] Champeaux, Etat militaire de la République française pour l’an douze, dédié au Premier Consul d’après son autorisation, 4e partie, p. 150.

Publicités