Dordogne

bataillon-de-volontaires-nationaux

Bataillons de la Dordogne :

La Dordogne ne fournit pas de bataillons de volontaires en 1791. En septembre 1793, les bataillons issus de la levée en masse et dénommés bataillons de réquisition sont prévus pour aller remplacer les troupes de garnisons et ainsi libérer les forces nécessaires pour combattre sur toutes les frontières et sur tous les fronts intérieurs (Vendée, Normandie, Toulon, Lyon, le Midi). La Dordogne est censée fournir 9 bataillons de réquisitionnaires destinés à l’Armée des Pyrénées-Occidentales.

Levée de 1792 :

1er bataillon de la Dordogne, formé le 5 juillet 1792,

2e bataillon de la Dordogne, formé le 5 juillet 1792,

3e bataillon de la Dordogne, formé le 26 septembre 1792,

4e bataillon de la Dordogne, dit de la République, formé le 12 octobre 1792.

Réquisitionnaires de 1793 :

4e bis bataillon de la Dordogne, formé le 5 avril 1793 (levée des 300 000 hommes),

5e bataillon de la Dordogne, formé le 1er juin 1793 (levée des 300 000 hommes),

6e bataillon de la Dordogne, formé le 13 septembre 1793 (levée en masse),

9e bataillon de la Dordogne, ou des sans-culottes, formé le 13 mars 1793 (levée des 300 000 hommes),

Bataillon de réquisition de Nontron,

Bataillon de réquisition d’Excideuil,

Bataillon de réquisition de Montignac,

Bataillon de réquisition de Sarlat,

Bataillon de réquisition de Belvès,

Bataillon de réquisition de Bergerac,

Bataillon de réquisition de Montpon,

Bataillon de réquisition de Ribérac,

Bataillon de réquisition de Périgueux.

Autres unités levées dans la Dordogne :

1er bataillon auxiliaire de la Dordogne, levé en 1799,

2e bataillon auxiliaire de la Dordogne, levé en 1799,

2 compagnies de volontaires de la Dordogne, levées en 1792, par la suite versées dans le 12e bataillon de la formation d’Angers,

2 (ou plus) compagnies franches de la Dordogne, levées à l’automne 1792,

Compagnie franche de Bardou, levée en 1792,

Compagnie de dragons de la Dordogne, levée en 1792, versée dans le 22e régiment de chasseurs à cheval en 1793.

article de Laurent Brayard

sehri

Publicités